Archéomed, l'archéologie en milieu éducatif

Archéomed, l'archéologie en milieu éducatif

Une classe transplantée à Saint-Rémy-Provence

EXTRA MUROS SCHOLAE


UNE EXPÉRIENCE ORIGINALE

LA CLASSE TRANSPLANTÉE À SAINT-RÉMY-DE-PROVENCE

4 jours pour découvrir le patrimoine de sa région (du 28 au 31 mars 2010).


La classe patrimoine ou classe transplantée est un projet mené avec une classe de 6ème et encadré par les enseignants de français, de SVT et d’Arts Plastiques.

À travers des activités pluridisciplinaires (histoire, géographie, développement durable, lettres, arts plastiques et histoire des arts), les élèves apprécient la richesse du patrimoine antique et contemporain de Saint- Rémy-de-Provence et de sa région.


1er jour : Les Trésors du Rhône.


Afin de sensibiliser les élèves au patrimoine antique de leur région, nous avons longé les berges du Rhône du pont de Trinquetaille jusqu’au Musée Départemental Arles Antique.

Nous avons ainsi repéré le lieu des fouilles subaquatiques et découvert un Rhône aux eaux gonflées et verdâtres.

Les élèves, répartis en deux groupes, ont déambulé à travers les collections permanentes du Musée sous la férule du professeur de SVT et ont visité l’exposition temporaire « César, le Rhône pour mémoire » en compagnie de leur professeur de Lettres et d’Arts Plastiques.

Ce premier contact avec l’objet archéologique et son environnement permet aux élèves de réfléchir sur le rôle du Musée et les différentes façons de conserver le patrimoine antique.

Avant d’arriver au lycée agricole de Saint-Rémy, nous avons fait une halte à Barbegal pour travailler sur les aqueducs et la meunerie antique.


2ème jour : L’eau et la forêt dans les Alpilles.


Le matin au cœur du massif, les enfants se questionnent sur la présence de l’eau dans les Alpilles : y en a-t-il beaucoup ? Est-elle toujours présente ? Comment l’homme et les plantes l’utilisent-elle ?

Un parcours avec une animatrice de l’association «Chemin Faisan» nous fait découvrir la richesse des cultures (grâce aux canaux d’irrigation) et la flore typique des Alpilles.

Au bord du lac de Peiroou, les élèves découvrent un lieu artificiel créé par la main de l’homme au IVème siècle et qui sert aujourd’hui à alimenter en eau les fontaines de Saint-Rémy.

L’observation de la végétation permet de comprendre l’adaptation des plantes à la sécheresse et amène naturellement à étudier le dispositif de lutte contre les incendies mis en place dans le massif.

Les élèves sont partis à la recherche des différentes plantes velues, grasses, odorantes et autres feuilles vernies pour constituer un herbier et compléter des fiches pédagogiques.

En rentrant vers le centre ville, ils ont compris le rôle de l’eau dans les activités humaines à travers l’irrigation et ses traces laissées dans le paysage.

3ème journée : Saint-Rémy et l’eau.


Les élèves ont étudié des aquarelles contemporaines du peintre Estève au Musée Estrine, situé dans le centre ville de Saint-Rémy.

Un atelier très ludique leur est proposé autour des fontaines pour leur permettre de créer eux-mêmes leurs propres aquarelles sous forme de carnet de dessins.

Un parcours sur le thème de l’eau au XIXème au Musée des Alpilles met en valeur le rôle du Rhône et de la Durance pour la production des graines de semences.


4ème journée : L’eau dans l’Antiquité (Glanum).


Les élèves deviennent des apprentis archéologues en manipulant la truelle, la brosse et le tamis dans un bac à fouilles créé par les animateurs du site de Glanum.

Au préalable, une animatrice leur a expliqué la notion de coupe stratigraphique à travers une maquette qui superpose les différentes évolutions de la cité.

Les élèves ont appris à se repérer à travers le carroyage et ont dessiné les objets trouvés dans leur espace de fouilles.

Après deux heures de dur labeur, il est temps de faire le bilan des fouilles.

Les questions fourmillent : quel est cet objet ? En quelle matière ? Pourquoi est-il placé là ?

Peu à peu, les élèves ont construit des hypothèses et ont fini par délimiter un espace d’habitation avec une cuisine et une salle à manger.


Nunc est bibendum. La classe et les enseignants sont invités à déguster un repas romain à la Taberna Romana avec une vue imprenable sur le site.

Mireille Chérubini, notre coquus pretii, nous a expliqué les différents ustensiles utilisés pour manger et nous fait une démonstration avec une cochlear.

Au menu, de la purée de pois-chiches (cicerona), du poulet (pullus) à la moutarde et au miel et des lentilles, des douceurs (dulcia) et la fameuse potio Valetudo.

Felix convivium.


L’après-midi, toute l’équipe reprend le chemin de Glanum pour une visite orientée sur l’utilisation de l’eau dans cette cité : la source sacrée (le nymphée) ; la fontaine ; le puits à dromos ; le bassin de la maison des antes (impluvium) ; les thermes.

Les élèves ont appris in situ quelques notions d’architecture antique et de civilisation.

Leur professeure de Lettres n’a pu s’empêcher de faire une initiation très modeste à l’épigraphie latine pour présenter l’option latin en 5ème.



CLG YVES MONTAND, ALLAUCH (13).

Mme PEYRONNET Pascale, enseignante de Lettres Classiques et responsable du projet.





07/06/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi